Reprise totale des activités !

Cher(e)s adhérent(e)s,


L’étape 2 du déconfinement approche…

Les annonces officielles seront faites le 9 juin, mais au regard des informations dont nous disposons aujourd’hui, nous anticipons un peu pour vous indiquer les consignes sanitaires à respecter afin que vous puissiez vous préparer.

Consignes applicables à partir du 9 juin

Couvre-Feu décalé à 23h00.

Le port du masque demeure obligatoire à partir de 6 ans (sauf lors de la pratique sportive avec l’aval du professeur).

Les gestes barrières doivent être observés et les accompagnants sont invités à ne pas rester à la MJC car les espaces d’attentes restent pour la plupart fermés ou soumis à des contraintes de jauges (pas de cafétéria, pas ou peu d’assises, sens de circulation etc…)

En conséquence de quoi la MJC fermera ses portes à 23h00 et reprendra la totalité de ses activités aux horaires et créneaux habituels (avec l’exception des activités se déroulant à Roger Antoine qui reste transformé en centre de vaccination).

Pour ceux qui n’ont pas perdu courage, la pratique collective des ateliers Arts martiaux adultes est à nouveau possible en intérieur !

Toutefois, les vestiaires resteront fermés il convient donc de prévoir de venir en tenu.

Le Pilates, le Yoga et la danse adultes peuvent également reprendre, là aussi avec quelques contraintes mais après ce que nous avons tous vécu il y a comme un souffle de liberté qui pourrait presque étourdir…

Nous insistons sur votre responsabilité pour faire respecter la distanciation sociale dans l’intérêt de tous et les consignes sanitaires de la MJC.

Cordialement, 

L’équipe de la MJC.

Ajustement des horaires d’activités

Couvre feu à 20h00 Fermeture de la MJC à 19h30

Ajustement des horaires de la Capoeira, le Parkour et l’Aikido


Parkour

Parkour 8/12 ans mardi 18h30-19h30 à Joliot Curie

Parkour 12/18 ans  vendredi 18h30-19h30 à Joliot Curie


Capoeira

Horaires normaux sauf 

Capoeira 12/16 ans mercredi 18h30-19h30 à Joliot Curie

Visio avec les adultes pour la Capoeira 12/16 ans mardi 20h-21h et samedi 12h-13h


Aikido 

Aikido 6/12 ans mercredi 18h15-19h30 dojo de la MJC

Photoclubbing 2021

Mois Palaisien de la photo, 14ème édition
Du 5 au 31 Janvier 2021

6 expositions gratuites dans 4 lieux de la ville de Palaiseau :
Centre Social des Hautes Garennes, Espace 181, MJC de Palaiseau, Parc de l’hôtel de ville

• SAHEL, Philippe de Poulpiquet

• CORONA DAYS | Le Parisien, Arnaud Journois

• LOST IN TRANSLATION | Gautier Marcy

• PARENTHESE | Sandie Boituzat

• »PAPA, IL A TUÉ MAMAN » | Cécile Martin

• GRAND SUD | Françoise Hordelalay-Legri

Journée de l’orientation #7

En ligne !

« Orienté ? Désorienté ? », cette année, c’est la 7ème édition de la Journée de l’Orientation, à Palaiseau !

Cette journée est un temps de sensibilisation au sujet de l’orientation scolaire. Il est question d’aborder cet enjeu au travers de différents contenus ludiques ou plus formels, afin d’aider les jeunes à construire leur propre parcours et de soutenir les parents dans ce moment important. Un certain nombre de ressources sont mobilisées pour les participants. Cette année, nous proposons une version en ligne, toujours gratuite avec un atelier et une conférence.

◾ PROGRAMME ◾

🟪 14h : Atelier « Création de CV et lettre de motivation » animé par Gaëlle Hébert (PIJ de Palaiseau) et Mégane Froissart (MJC de Palaiseau)

Participer à la réunion Zoom
https://zoom.us/j/93809289888
ID de réunion : 938 0928 9888

🟧 16h : Conférence participative « Comment accompagner mon enfant dans son orientation scolaire ? » animée par l’ADPEP 91

Participer à la réunion Zoom
https://zoom.us/j/93539252201
ID de réunion : 935 3925 2201

Vous pouvez par ailleurs prendre rendez-vous pour faire un test au PIJ de Palaiseau sur le logiciel « Inforizon » (un logiciel qui permet de découvrir ses centres d’intérêts).
C’est par ici : pij@mairie-palaiseau.fr / 01 69 31 59 70.

Ré-ouverture

 RE-OUVERTURE DE LA MJC POUR TOUTES LES ACTIVITES ENFANTS ET ADOS 

Cher(e)s adhérent(e)s, chers parents,

Les activités pour les mineurs ont repris le 4 janvier dernier et… Bonne nouvelle !

A partir de lundi 11 janvier, la reprise des ateliers arts martiaux (Judo, Aikido, Taekwondo, Vovinam, Capoeira, karaté) est autorisée pour les mineurs aux conditions suivantes :

• Respect strict des gestes barrières : 
– distanciation, port du masque avant et après la pratique à partir de 6 ans, 
– respect de la distanciation physique d’au minimum 2 mètres entre chaque pratiquant,
– tous les encadrants adultes doivent être obligatoirement masqués.

• Respect des horaires du couvre-feu (arrêt des cours à 19h30).

• Reprise d’activité limitée à l’entraînement individuel et collectif (pas de compétition).

• Les pratiquants doivent se présenter à l’entraînement déjà en tenue (pas de vestiaire).

• Les parents et accompagnateurs confient les enfants aux animateurs. Ils ne sont pas autorisés à rentrer dans les Dojos et à rester dans le bâtiment. Pas de possibilité non plus de patienter dans la salle de convivialité du gymnase Roger Antoine.

Ce protocole répond à un niveau de vigilance fixé par le gouvernement et permet une reprise de la pratique des disciplines pour les mineurs dans une organisation de l’espace suffisamment adaptée au respect des mesures sanitaires.

Nous tenons à vous rappeler que ces mesures doivent être impérativement respectées et conditionnent la poursuite de l’activité. Le cas échéant si les services municipaux ou la MJC sont confrontés à des problématiques concernant la circulation du public, les Dojos seront de nouveau fermés et la pratique suspendue.

Comptant sur votre compréhension, sachez que nous mettons tout en œuvre pour poursuivre les enseignements mais que nous avons besoin de votre civisme et de votre bienveillance pour y parvenir.

L’équipe de la MJC

Les lectures partagées à distance !

PARTAGE DES COUPS DE COEUR LECTURES !

Présentation de L’Ensorcelée de Barbey d’Aurevilly, par Sylvie

Présentation d’Histoire à parts égales de Romain Bertrand, par Sylvain

Présentation de Il est juste que les forts soient frappés de Thibault Bérard, par Ségolène

Présentation de The end par ZEP des éditions Rue de Sèvres, par Mathieu

Présentation de Les croix de bois de Roland Dorgelès, par Alexandre

Présentation d’Histoires de la nuit de Laurent Mauvignier, par Agnès

Présentation d’Impossible d’Erri de Luca, par Brigitte

J’ai envie de vous parler d’un petit livre que j’ai lu cet été à la montagne. C’est le dernier roman de l’écrivain italien
Erri de Luca, « Impossible », paru chez Gallimard.
C’est l’histoire d’un montagnard, qui ressemble par bien des points à l’écrivain lui-même.
Cet homme est accusé d’avoir fait chuter dans le vide, au cours d’une sortie en montagne, un ancien compagnon de lutte qui l’a trahi et dénoncé il y a longtemps, dans leur jeunesse, ce qui lui avait valu un long séjour en prison.
Le livre retrace la suite des interrogatoires auxquels il est soumis dans un face à face avec un jeune juge. On y voit comment, envers et contre tout, il maintient ses déclarations sur le déroulement des faits, comment il reste inébranlable malgré les tentatives et manœuvres du juge pour l’amener à avouer.
Au cours et autour de ces entretiens, qui se passent dans un climat qui reste courtois, c’est toute une réflexion sur la vérité, la sincérité, l’engagement, la fidélité… qui se développe.
C’est aussi une ode à la vie, à la montagne, à l’amitié, à l’amour…
Un petit livre (176 p) qui se lit d’une traite, mais c’est superbe, d’une grande humanité et d’une grande sérénité.

Présentation de Toutes les histoires d’amour du monde de Baptiste Beaulieu, par Ingrid

Jean, jeune médecin de 35 ans, part à la découverte de son grand-père, Moïse, à travers des lettres découvertes dans un grenier. Moïse, décédé quelques mois plus tôt, était un taiseux qui passait tout son temps dans un fauteuil à écouter de la musique classique. Grâce à ces lettres écrites une fois par an à la même date par son grand-père à une certaine Anne-Lise Schmidt, Jean va découvrir sa véritable histoire et une autre facette de sa personnalité.
Au fil des lettres, nous découvrons en même temps que lui l’enfance de Moïse entre une mère peu aimante et un père mort pendant la première guerre, son adolescence puis son combat pendant la deuxième guerre et surtout sa vie amoureuse. C’est une histoire à deux voix car en parallèle de ce récit, Jean nous parle de sa propre existence et des recherches dans lesquelles il se lance pour percer le mystère de son grand-père.
Entre ses deux hommes se trouve Denis, fils de Moïse et père de Jean. C’est lui qui découvre les lettres et les apporte à Jean avec qui il est en froid depuis le décès de Moïse. C’est pour lui que Jean part sur les traces de son grand-père.
Le début du livre demande un peu de concentration car il faut se repérer dans le temps et dans les personnages mais ensuite, on se laisse embarquer dans cette histoire incroyable et on a du mal à lâcher le livre ! Cette histoire nous parle de la vie, de ses joies, de ses déconvenues, des non-dits et surtout d’amour ! Cela donne envie d’en savoir plus sur celles et ceux qui nous entourent et dont peut-être on ne connait pas tout…

L’auteur :
Comme le narrateur de cette histoire, Baptiste Beaulieu est un jeune médecin généraliste.  Il est également romancier et « Toutes les histoires d’amour du monde » est son quatrième roman. C’est sûrement aussi celui dans lequel il se livre le plus. Il s’est fait connaitre par son blog « Alors voilà » dans lequel il a commencé à écrire des chroniques de sa vie de jeune interne à l’hôpital et avec lequel il souhaite réconcilier soignants et soignés. Il tient également une chronique le lundi matin sur France Inter. C’est un homme d’une grande humanité qui arrive à capter le meilleur dans les petits actes du quotidien et notamment dans les quotidiens des soignants.

Présentation de Là où les chiens aboient par la queue d’Estelle Sarah Bulle (Ed. Liana Levi) par Lauriane

C’est un premier roman qui a reçu de nombreux prix. Estelle Sarah Bulle est née d’un père guadeloupéen et d’une mère franco-belge.

C’est l’histoire d’une famille, la famille Ezechiel en Guadeloupe depuis la fin des années 40. Les chapitres sont écrits du point de vue de chacun des membres importants de la famille : Antoine, Lucinde et Petit-frère (tous frères et sœurs). C’est la nièce, une jeune femme née en banlieue parisienne, à la recherche de son identité, qui recueille leurs souvenirs d’enfance campagnarde, Pointe-à-Pitre avec ses dualités, à la fois belle et dure (taudis, bidonvilles), le commerce en mer des Caraïbes, l’exil des jeunes vers la métropole en quête de travail.

J’ai aimé l’écriture à la fois simple et pleine de vie, mâtinée de créole. J’ai aimé découvrir la Guadeloupe tiraillée entre son passé et ses traditions et l’attrait de la modernité.

Présentation d’Apeirogon de Colum McCann par Michèle

Colum McCann est un auteur irlando-américain, très marqué par les violences de la guerre civile irlandaise qui a opposé les Irlandais entre eux et à l’Angleterre tout au long du xxème siècle.

Il a créé il y a quelques années un collectif « Narrative 4 » où des jeunes sont amenés à se rencontrer et écrire leurs récits qu’il vont s’échanger.  L’association  s’est construite autour d’un concept fort, celui de « l’empathie radicale » : favoriser des rencontres entre des jeunes venus d’horizon différents, de cultures, de vécus différents pour se raconter et écouter l’autre, contribue, énonce la charte de l’association, à repousser le cynisme et la désolation, donner la place à l’espérance. Par la force du récit et de l’écrit .

Dans ce dernier ouvrage, McCann s’affronte à un conflit qui déchire le Moyen Orient , et bien plus, le conflit entre Israéliens et Palestiniens. Il nous fait connaître un aspect de ces deux sociétés que l’on connaît peu en général, tant les haines et les passions sont clivantes de part et d’autre. Il nous fait rencontrer à travers leurs récits qu’il a recueillis et réagencés, un Palestinien Bassam Aramin et un Israélien Rami Elhanan. L’un n’a connu que la dépossession, la prison et les humiliations, l’autre est fils d’un rescapé de la Shoah, ancien soldat de la guerre du kippour. Tout deux ont perdu une fille, adolescente. L’une victime du tir dans le dos d’un soldat israélien en 2007, l’autre victime de l’explosion  de 3 kamikazes  sur une  grande avenue de Tel Aviv, 10 ans avant.

Le livre, dans une construction totalement symétrique et mêlée à la fois, chemine à travers les récits de ces 2 hommes, nés pour se haïr. Chacun d’eux, dans leur douleur, vont s’interroger: que faire de cette violence, que faire de notre haine, qu’est-ce que la justice, comment rendre justice, qui sommes nous, quelle est notre identité…

Par des hasards de rencontre ou emmenés par leur fils, ils vont être mis en relation l’un avec l’autre. A eux d’eux  -avec d’autres- ils créent en 2005 l’association des Combattants de la paix. Au départ ses membres se posaient tous la question  : qu’est-ce qu’être un combattant ? et ils ont tous en commun  d’avoir  voulu tuer un homme… Ils ont aussi en commun de refuser de se voir comme victime. Rami, l’Israélien, était déjà membre de l’association fondée en 1995, « Le cercle des parents endeuillés », où se rencontrent les familles des 2 mondes, également touchées par la mort d’un de leurs enfants. 10 ans après lui, il verra y arriver son ami Bassam. Ils ont tous en commun d’avoir,  de par ce drame, tué leur peur. Bassam et Rami  sillonneront leur pays et le monde, racontant leur histoire. Ils organisent des actions de protestation, actions de solidarité, des formations à la non-violence…

En toile de fond du livre, on voit le quotidien de l’occupation, les réalités de la société israélienne, mais aussi, on entend l’histoire intime  de chacun, la culture qui tisse son quotidien, ce qui fait son humanité…

Il existe environ 120  associations de ce type entre Israéliens et Palestiniens, dont on parle rarement.

C’est un livre magnifique, écrit dans une langue réaliste et poétique à la fois. L’Apeirogon est une  figure géométrique qui peut se décrypter à l’infini et où, à partir d’un point, on peut atteindre  n’importe quel point à l’intérieur du tout, où, écrit Maccann, tout est possible, même apparemment l’impossible.

Continuité des cours à distance


Proposition de contenu par les animateurs


ARTS MARTIAUX

  • JUDO

Vidéos et tutos des fédé
Exercices à faire chez soi
Vidéos en lien privé sur notre chaîne Youtube


  • AIKIDO

Vidéos de technique faites par le professeur en ligne sur sa chaîne Youtube 

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=W5jBGB0d0Dk


  • TAEKWONDO

Cours thématiques en live streaming tous les jours

Lien : https://www.fftda.fr/fr/458.html

Vidéos en lien privé sur notre chaîne Youtube


  • CAPOEIRA (ados/adultes, 4 à 7 ans et 8/12)

Cours en zoom avec horaires aménagés mardi, mercredi et samedi


  • VOVINAM

Vidéos Khai Mon Quyen de la fédé
Compétition trophée Tran Huy Phong en distanciel


  • KARATE

vidéos sélectionnées par les professeurs,

  proposition de stages en ligne,

  points déchanges toutes les semaines,

programmes de travail individualisés à la demande.




LE CORPOREL

  • DANSE MODERNE JAZZ / CONTEMPORAINE – PILATES

Vidéos régulières
Envoi des chorégraphies
Groupes Whatsapp


  • YOGA

Cours d’Anabelle
1 cours de Yoga filmé chaque semaine et envoyé aux adhérents

Cours de Françoise
Echange de mails avec ses adhérents (et échange par téléphone si besoin)
Conseils, postures


  • PARKOUR

Cours par Zoom




LA MUSIQUE

  • GOSPEL

Création d’une chaine YOUTUBE avec des vidéos de travail
Répertoires à travailler
Rattrapages prévus pendant les vacances scolaires

Lien : https://www.youtube.com/playlist?list=PL6yt1nL0M-odx6VmMfzpLw62HTG7wOauZ


  • GUITARE

Les professeurs MOINET, LAFOSSE et SOULAT donnent leurs cours à distance en visio ou sur Whatsapp 


  • BATTERIE

Échanges par vidéo avec exercices et conseils
Cours en visio via Jitsi


  • PERCUSSIONS AFRICAINES

Contacts et liens aux adhérents
Vidéos pédagogiques via Whatsapp




LES ARTS VISUELS

  • PHOTO-CLUB

ATELIER DU MARDI EN VISIO-CONFERENCE

Nos ateliers auront donc lieu et il faut donc que vous déposiez vos images comme d’habitude dans les dossiers, dès qu’ils auront été créés, de notre site avant 20h le samedi qui précède le mardi de l’atelier sauf pour le prochain atelier Editing du 3 novembre où vous pourrez déposer vos images jusqu’à lundi minuit. Voici les liens pour vous connecter aux ateliers de novembre.


  • ARTS PLASTIQUES – DESSIN PEINTURE

Echange par mail
Tenue d’un blog
Blog : https://livresdartistemjcpalaiseau.blogspot.com/

Vidéos sur la chaîne Youtube de la MJC

Lien : https://www.youtube.com/watch?v=fKBzlajOylM&list=PLHkvdGQHp0DuW59JJCvqs3ve-dn_myK0h


  • POTERIE/CÉRAMIQUE

Chroniques envoyées par mail toutes les semaines


  • PATCHWORK

Cours par zoom et whatsapp


LES LANGUES

  • ANGLAIS

Exercice en ligne (Zoom) et par correspondance


  • ANGLAIS JUNIOR

Cours par Zoom


  • CONVERSATION ANGLAISE

Cours par Zoom


  • ITALIEN

Cours par Zoom et par correspondance


  • ARABE LITTÉRAIRE 

Cours par Skype


  • RUSSE 

Cours par Zoom


  • ESPAGNOL

Cours en ligne 




ARTS DE LA SCÈNE

  • THÉÂTRE

Cours à distance par zoom




PLEIN AIR ET LOISIRS

  • RANDONNÉE ET SORTIES

Les sorties culturelles prévues le 3 novembre et le 1 décembre 2020 sont reportées au 26 janvier et 2 mars 2021

Pour les deux expositions de Novembre 2020, nous attendons des nouvelles des musées pour les reports

Pour les grandes randonnées, nous avons averti la SAVAC et nous essaierons de les reporter en 2021. Il en est de même pour les petites randonnées.