Je vois ce que je crois

Cie Trakikandars

MERCREDI 15 DÉCEMBRE | 10H, 14H30 | 10€/6€
Au théâtre de la passerelle

Théâtre d’Art Numérique
À PARTIR DE 6 ANS 
DURÉE : 40 MIN

Tarifs : 6€ (tarif adhérents, – de 18 ans) / 10€ (tarif plein)

Ce que je vois existe-t-il ?
Ce que j’imagine est-il réel ?
Léo, c’est mon meilleur ami ! C’est mon seul ami.
Sa maman dit que je n’existe pas.
Elle m’appelle « l’amie imaginaire ».
Je ne sais pas ce que cela veut dire. C’est quoi une amie imaginaire ?

L’amitié, ça ne s’invente pas, et Léo et moi sommes les meilleurs amis du monde.
Mais Léo a grandi. Il ne croit plus au Père-Noël ni à la sorcière du placard aux balais, ni au terrible M. Nuit, ni à la Petite Souris, ni…

Parfois je lui fais signe, mais il ne me voit plus…
Je suis une amie imaginaire qu’on n’imagine plus.

Le spectacle « Je vois ce que je crois », imaginé par la Compagnie Trafikandars, questionne notre perception du réel et notre relation à l’invisible. Nous suivrons l’histoire d’Iris, une amie imaginaire oubliée, qui va chercher par tous les moyens de réapparaître aux yeux du monde.

Création originale Trafikandars
Avec Sabine Lenoël
Écriture et mise en scène : Nathalie et Mehdi Izza
Costumes : Catherine Lourioux
Création visuelle et sonore : Compagnie Trafikandars
Mehdi Izza, Gary White, Tristan Vitton , Benjamin Aaron, Benjamin Olivier, 
Côme Douville, Léonie Le-Bas, Michaël Hugo, Thomas Chelot, Salou Diawara, Julien Levy, Mike1

Anouck et l’oiseau bleu

Marie Busato-Grueau, Cie A tout bout de chant

DIMANCHE 12 DÉCEMBRE 17H00 | 10€/6€

Conte musical marionnettique
Spectacle Jeune public à partir de 6 ans
40min

Tarifs : 6€ (tarif adhérents, – de 18 ans) / 10€ (tarif plein)

Anouk et l’oiseau bleu est un conte musical marionnettique de Marie Busato-Grueau Le jour de Noël, Anouk doit aller chercher le plateau de fromage chez la fromagère pour la veillée de Noël. Puis, elle doit le porter à la cave. Seulement Anouk a peur des monstres de la cave…un secret partagé avec son papi Mehdi, conteur de la famille. Mais cette année Papi n’est plus là pour aider Anouk. Sur le chemin, Anouk rencontre l’oiseau bleu des contes de son Papi. Va-t-il l’aider?

  • Avec Marie Busato et Sébastien Bidon
  • Auteure : Marie Busato
  • Mise en scène : Stéphane Bientz de La Barbe à Maman
  • Musique : Marie Busato & Sébastien Bidon
  • Arrangeur : Sébastien Bidon de Dorageh
  • Illustrateur : Bruno Mallart
  • Mise en lumière : Les Trafikandars

L’échappée belle, chansons pour embouteillages

Serena Fisseau et Aimée de la Salle

DIMANCHE 5 DÉCEMBRE | 17H00 | 10€/6€

Spectacle musical pour petites oreilles à partir de 3 ans
Durée : 40min

Tarifs : 6€ (tarif adhérents, – de 18 ans) / 10€ (tarif plein)

Deux amies sont enfermées à bord de leur véhicule, dans un embouteillage, près d’un passage piéton. Avec la régularité d’un métronome, le petit bonhomme du feu tricolore les nargue, passe du rouge au vert sans que les voitures n’avancent d’un pouce, et elles fulminent de cet arrêt forcé. Mais voilà̀ que l’oiseau perché sur un arbre, le pas des piétons mêlé au tam-tam de la pluie, le glissement d’un doigt sur les vitres embuées, deviennent tour à tour prétexte à imaginer, à chanter, à s’échapper. Peu à peu, le tintamarre des klaxons se dissout et l’embouteillage devient fête ! Entre borborygmes, sons inventés, chansons et mots empruntés aux poètes français du XXe siècle, les voix d’Aimée de la Salle et Serena Fisseau dansent et glissent au gré de leur imagination, s’inventent des mondes parallèles, et l’habitacle de leur voiture devient alors bulle de rêverie, ludique et envoûtante. On apprend à passer du bon temps et on parvient à rire de ce que l’on subit.

Distribution

Voix, compositions et petits instruments Serena Fisseau et Aimée de La Salle
Mise en scène Olivier Prou
Création lumière Flore Dupont
Création sonore David Gubitsch et régie Alan Le Dem

Mentions et production

Une production Victorie Music.
En partenariat avec la compagnie Gado Gado, le Centre des Arts du récit en Isère,
le Carré Belle-Feuille à Boulogne-Billancourt et la MJC Jacques Tati d’Orsay.
Avec le soutien de l’ADAMI, de la SACEM, du CNV et du FCM